04 septembre 2007

Le latin langue morte ....dès le 2éme siècle av J.-C

Aussi incroyable que cela puisse nous paraître le latin était déjà une langue morte au 2éme siècle avant J.-C.
La reconstruction de la langue parlée par les Romains, à partir des langues justement nommées romanes (et non latines), comme le français, l'espagnol, le roumain.... aboutit à une langue qui a la syntaxe de l'italien, la grammaire de l'italien, et le vocabulaire courant de l'italien.Il en découle tout naturellement que ce qui est appelé "latin vulgaire" ou "bas latin" n'est autre que de l'italien et que cette langue n'est pas un latin déformé mais une autre langue"indo-européenne".
Le déclin du latin est patent dès le 2éme siècle avant J.-C. Le théâtre disparait et le mime le remplace! Les écrits, en dehors de la poésie , se cantonneront de plus en plus dans les domaines du droit, de l'histoire, et des sciences. Puis bientôt dans le seul domaine religieux. Le terme de "langue morte" pour le latin n'est pourtant pas approprié puisqu'il garde sa suprématie à l'écrit. Disons que le latin devient une langue écrite.
Pourtant malgré l'époque florissante que connait l'empire romain au 2éme siècle après J.-C sous la conduite des empereurs Hadrien, Antonin, et Commode la littérature latine ne cesse de dépérir, pour devenir quasiment inéxistante au 3éme siècle après J.-C, alors que la plupart des régions de l'empire romain sont romaines depuis plus de quatre siècles!Comment expliquer une situation aussi paradoxale?
La raison en est simple : le latin n'est plus compris que d'une petite élite d'érudits, mais n'est plus parlé depuis longtemps déjà!

Yves Cortez

Bordeaux le 3.09.2007

Posté par cortezyves à 11:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Le latin langue morte ....dès le 2éme siècle av J.-C

    Les points cardinaux

    Bonjour,

    J'aborde les points cardinaux car leur expression en langue romane diffère des vocables latins (méridion, septentrion, levant & couchant).

    L'étymologie traditionnelle pose que les points cardinaux français sont des emprunts au vieil-anglais (VA). C'est ce que semble corroborer les graphies de l'anicen français (AF).
    VA → AF .
    VA → AF .
    VA → AF .
    VA → AF .

    Les langues romanes montrent d'étranges ressemblances au sujet des points cardinaux :
    castillan → — — —
    catalan → — — —
    corse → — — —
    français → — — —
    gascon → — — —
    normand → — & — , & — , &
    occitan → — — — &
    portugais → — — & —
    piedmontais → — — —
    poitevin → — — —
    vénète → — — — .
    wallon → — & — & — & .

    J'ai gardé l'italien de côté : — — — . L'étymologie officielle ne relie pas ces vocables aux étymons vieil-anglais & , & , et mais à leurs homologues en vieil-allemand. Voilà donc une divergence entre les étymologistes français et allemands : tous s'accordent sur l'origine germanique mais ils ne pensent pas à le même langue germanique.

    Les mots roumains sont intéressants : & — & — & — & .
    Et voici ce qu'en dit le Wikipédia roumain (cuvântul = le mot) :
    Cuvântul provine din cuvântul latin .
    Cuvântul îşi are originea în cuvântul din proto-europeană.
    Cuvântul îşi are originea în particula indo-europeană .
    Autrement dit, le Roumains ne sont pas si sûrs quant à l'origine germanique pour , & .
    Quant à leur , c'est un emprunt au français : Cuvântul provine din cuvântul francez .

    Quelle est votre position sur les points cardinaux. S'agit-il d'un étymon indo-européen commun aux familles romanes et germaniques ou bien d'un emprunt des premières aux secondes ?

    Posté par greg, 07 septembre 2007 à 18:58 | | Répondre
  • Point cardinaux (2)

    Apparemment, votre blog n'accepte âs certains caractères. Voici donc une version rectifiée :


    Bonjour,

    J'aborde les points cardinaux car leur expression en langue romane diffère des vocables latins (méridion, septentrion, levant & couchant).

    L'étymologie traditionnelle pose que les points cardinaux français sont des emprunts au vieil-anglais (VA). C'est ce que semble corroborer les graphies de l'anicen français (AF).
    VA suþ suð → AF seu seuthe sewe sewez sewtz sieu south southe su sud sus sut suth swe.
    VA norþ norð → AF nord norht norhtz nort north northz norz.
    VA east →AF east eist est este estee hest iest.
    VA west → AF guest oest ouest uest uesst west wet.

    Les langues romanes montrent d'étranges ressemblances au sujet des points cardinaux :
    castillan → sur — norte — este — oeste
    catalan → sud — nord — est — ovest
    corse → sudu — nordu — estu — uvestu
    français → sud — nord — est — ouest
    gascon → sud — nòrd — èst — oèst
    normand → su — nor & nord — est, êst & êt — vouêt, vouest & vwee
    occitan → sud — nòrd — èst — oèst> & ovèst
    portugais → sul — norte — este & leste — oeste
    piedmontais → sud — nòrd — est — òvest
    poitevin → suajhe — nord — és — oués
    vénète → sud — nord — est — ovest.
    wallon → sud — nôr & nord — ès & ess — ouwès & ouwess.

    J'ai gardé l'italien de côté : sud — nord — est — ovest. L'étymologie officielle ne relie pas ces vocables aux étymons vieil-anglais suþ & suð, norþ & norð, east et west mais à leurs homologues en vieil-allemand. Voilà donc une divergence entre les étymologistes français et allemands : tous s'accordent sur l'origine germanique mais ils ne pensent pas à le même langue germanique.

    Les mots roumains sont intéressants : miazăzi & sud — miazănoapte & nord — est & răsărit — apus & vest.
    Et voici ce qu'en dit le Wikipédia roumain (cuvântul = le mot) :
    Cuvântul « vest » provine din cuvântul latin « vesper ».
    Cuvântul « est » îşi are originea în cuvântul din proto-europeană.
    Cuvântul « nord » îşi are originea în particula indo-europeană « ner ».
    Autrement dit, le Roumains ne sont pas si sûrs quant à l'origine germanique pour nord, est & ouest.
    Quant à leur sud, c'est un emprunt au français : Cuvântul « sud » provine din cuvântul francez « sud ».

    Quelle est votre position sur les points cardinaux. S'agit-il d'un étymon indo-européen commun aux familles romanes et germaniques ou bien d'un emprunt des premières aux secondes ?

    Posté par greg, 07 septembre 2007 à 19:08 | | Répondre
  • il faut comprendre aussi que les romains s'installaient dans les contrées conquises, mais à contrario (latin?), n'imposaient pas forcement leur langue et que le métissage était roi...

    Posté par jam, 20 septembre 2007 à 18:31 | | Répondre
Nouveau commentaire