01 octobre 2007

Molière et le latin

La lecture de chaque ouvrage ancien me renforce dans la conviction que les langues, la nôtre comme toutes les autres, évoluent très lentement, rendant peu crédible l'idée que le latin aurait pu se transformer si radicalement en l'espace de 4 à 6 siècles. Appelons Molière à la rescousse! En relisant "Le médecin malgré lui" j'ai constaté 1 . Que la langue de Molière, vieille de près de 350 ans, était identique à la nôtre sur le plan de la syntaxe, de la grammaire et du vocabulaire à quelques rares exceptions près. ... [Lire la suite]
Posté par cortezyves à 22:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]